Qu’est-ce que la sémantique en SEO ?

Ce cours du chapitre Qu’est-ce que le SEO ?, vous permet de comprendre pourquoi et comment enrichir la sémantique pour votre SEO.

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Pourquoi la sémantique SEO est importante ?

Positionnement de l’intention de recherche

Google analyse l’intention de recherche qui se cache derrière la requête formulée par l’internaute, puis il choisit d’afficher différentes catégories de résultat (achat, informationnel, local, etc.).

La sémantique SEO permet alors d’indiquer aux moteurs de recherche à quel type d’intention de recherche votre contenu répond, avec par exemple l’utilisation d’un champ lexical lié à l’achat (« acheter », « ajouter au panier » etc.).

Par exemple, pour la requête « chaussure », Google détecte en priorité une intention d’achat et propose des résultats répondant à cette intention avec des produits à acheter ainsi que la liste des magasins pertinents à proximité : 

SERP du terme "chaussure"
SERP du terme « chaussure »

Étudier les résultats de recherche affichés par un moteur de recherche vous permet de savoir comment il interprète l’intention de recherche.

Mais il se peut également que Google détecte plusieurs intentions de recherche derrière une requête, et qu’il ne dispose pas de résultat pertinent pour répondre à chaque intention. C’est là que votre expérience vous aidera à trouver un angle d’attaque d’une SERP pour apporter à Google ce qu’il recherche.

Correspondre à la sémantique attendu

Google crée des clusters de mots liés aux requêtes, qui lui permettent (en partie) de juger de la pertinence d’un contenu. Par conséquent, plus un contenu utilise de façon exhaustive le cluster d’une requête plus il sera jugé comme étant complet.

Attention toutefois à ne pas divaguer sur une autre intention de recherche lors de la rédaction de votre contenu en utilisant une lexie inappropriée. Cela pourrait avoir pour effet de faire douter Google de l’intention de recherche à laquelle vous souhaitez répondre.

En effet, Google agit un peu comme un « détective » qui réunit tous les signaux prouvant que vous traitez avec pertinence d’un sujet, mais l’utilisation de mots inattendue viendrait alors remettre en doute ses conclusions et vous porterait alors préjudice.

Créer un article de fond

Un contenu de qualité pour Google est un contenu qui répond à 100% à l’intention de recherche et qui traitent donc de l’ensemble des points liés aux sujets.

Statistiquement plus un contenu est long, plus il est théoriquement complet. Et toujours statistiquement, plus un contenu textuel compressé est lourd (grâce en partie à une grande diversité de vocabulaire), plus il est de qualité.

C’est pourquoi chercher à enrichir son contenu sémantiquement vous aide à améliorer votre positon dans les classements des SERPs en vous « forçant » à utiliser un vocabulaire diversifié et à traiter de sujets auxquels vous n’auriez pas pensé.

Encore une fois, attention en essayant d’écrire un long contenu à ne pas écrire des paragraphes qui ne se suivraient pas de façon « logique ». Les algorithmes de NSP (Next Sentence Prediction) détecteront ces anomalies et Google Panda ne sera pas loin pour vous pénaliser.

Élargir les requêtes cibles

Comme nous l’avons vu dans le chapitre sur le fonctionnement des moteurs de recherche : Les moteurs de recherche peuvent reformuler les requêtes des utilisateurs pour lui apporter des résultats pertinents.

Par conséquent, avoir un contenu riche sémantiquement permet d’augmenter ses chances d’être compris correctement par Google et donc répondre à une plus grande diversité de formulation d’une intention de recherche. En particulier pour les requêtes longues (supérieur à 3 mots) ainsi que les requêtes « conversationnelle » (« comment faire pour … », etc.).

Utiliser la sémantique SEO d’un mot-clé c’est un peu comme essayer de faire deviner un terme à un ami sans utiliser le terme en question. Alors pour savoir si vous le fait bien, vous pouvez retirer votre mot-clé principal dans votre contenu et si vous devinez facilement de quoi vous parlez alors vous êtes sur la bonne voie !

De même pour les titres (hn), qui structurent votre contenu. Ceux-ci doivent vous permettre de comprendre facilement le votre contenu.

Comment optimiser la sémantique SEO ?

Le point de départ de la stratégie

Le point de départ de votre optimisation sémantique est la requête cible visée et donc le titre et h1 de la page web en question.

Le développement de votre contenu principal doit ensuite traiter uniquement de la promesse évoquée dans votre titre et votre h1.

L’exploitation des zones chaudes de votre contenu

Il est important de diversifier les mots-clés dans les zones chaudes de vos pages web.

Ces zones chaudes sont évoquées dans les divers chapitres de la partie « Apprendre les optimisations clés du référencement naturel » de la formation SEO.

L’enrichissement sémantique

Le contenu principal

D’une part, créer le meilleur contenu, c’est comparer votre contenu avec ceux déjà rédigé par vos concurrents. Alors, consulter les contenus de vos concurrents, vous permet de trouver de nouvelles idées et de mesurer votre degré d’exhaustivité.

D’autre part, Google se sert des contenus qu’il connaît déjà pour définir le « cluster sémantique » attendu pour répondre à une requête. Pour vous aider à utiliser les termes de ce cluster, vous pouvez utiliser des outils comme yourtext.guru, etc.

À noter toutefois que ces outils se servent de la requête que vous ciblez pour définir le cluster sémantique à utiliser. Mais Google peut ne pas encore avoir trouvé des contenus qui répondent parfaitement à ses attentes.

Les ancres des liens

Pour finir, comme nous l’avons vu dans le chapitre sur le maillage interne ainsi que dans le chapitre sur le netlinking, vous pouvez également utiliser les ancres des liens, pour diversifier la sémantique qui définit votre contenu.

Notez que le contexte de l’ancre a également de l’importance pour la transmission du link juice. Veillez donc à intégrer des dans les 10 à 15 mots autour de votre ancre des mots faisant partie du champ lexical de votre ancre.

Cela est bien entendu vrai pour le netlinking externe, mais également avec votre maillage interne. En effet même si un lien interne de vous n’apportera pas autant de puissance d’un backlink, une ancre reste une ancre est permet aux moteurs de recherche de mieux comprendre/catégorisé le contenu ciblé par le lien.


Auteur :
Dernière mise à jour : 01/09/2021


Principales sources d’informations

Si ce contenu vous a plu, mettez-le en valeur en le notant.