Les optimisations SEO pour les images

Ce cours du chapitre sur les optimisations pour les moteurs de recherche SEO est spécialisé pour les images.

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Les optimisations SEO pour les images

Selon le secteur d’activité (photographe, agence de voyages, etc.), ainsi que les requêtes visées : le référencement des images peut être primordial pour obtenir du trafic qualifié sur un site web. Les images peuvent même convertir mieux que les trafic organiques pour certains marchés (ceux fortement liés aux visuels, comme la décoration, les vêtements etc.).

Comme nous l’avons vu avec la requête « plage paradisiaque », un internaute peut commencer ses recherche de destination en tapant par exemple « plage paradisiaque Amérique du sud ». Ce qui lui donnera comme premier résultats ceci :

Résultats de recherche sur Google pour la requête "plage paradisiaque amérique du sud".
Résultats de recherche sur Google pour la requête « plage paradisiaque amérique du sud ».

Puis il peut cliquer sur la première image qui répond à son intention de recherche et ensuite cliquer sur « Consulter » pour finalement arriver sur un site qui l’aiguillera dans son projet de voyage.

Consulter un site à partir d'une recherche par image.
Consulter un site à partir d’une recherche par image.

Bonnes pratiques

  • Utiliser un sitemap : Pour aider les moteurs de recherche à trouver vos images, vous pouvez les ajouter à votre sitemap ou utiliser un sitemap dédié à vos images.
  • Utiliser un format d’image reconnu : Tous les formats d’images ne sont pas reconnu par tous les moteurs de recherche. Afin d’éviter une mauvaise surprise utilisez ces formats :
    • JPEG et WebP pour les photos
    • GIF pour les animations
    • PNG pour gérer la transparence
    • SVG pour les formes géométriques relativement simples (pictogramme, etc.).
  • Placer l’image principal en première position : Google accorde davantage d’importance à la première image qu’il trouvera sur votre page.
  • Utiliser l’attribut alt : Cet attribut de la balise img permet de décrire l’image et ainsi aider Google à comprendre son contenu tout en optimisant son référencement en utilisant des mots-clés. À noter également que cet attribut est aussi utile pour les mal voyants, car c’est cet attribut qui est lu par le navigateur pour décrire l’image. Par contre, si l’image n’a qu’un but décoratif, alors ajoutez simplement un attribut alt vide (exemple : alt= » »).
  • Contextualiser l’image : Google lit environ les 10 mots avant et les 10 mots après l’image pour l’aider à comprendre de quoi parle l’image. Par conséquent, la légende de l’image a un rôle important dans le contexte sémantique. Il s’agit la d’un critère important comme la indiqué Cathy Edwards.
  • Soigner les liens ciblant de l’image : Que les liens soient internes ou externes à votre site web, l’ancre utilisée pour le lien permettra d’aider Google à comprendre comment référencer l’image. À noter également que ceux-ci apporteront de l’autorité / popularité à votre image, ce qui améliore son positionnement.
  • Nommer explicitement le fichier de l’image : Même si cela est très faible, le nom du fichier a un peu d’importance pour Google. Soyez donc précis dans le nom du fichier et si le nom a besoin d’être composé de plusieurs mots, alors utilisez le séparateur le « – » et non « _ » et par la même occasion n’utilisez pas de caractère accentué.
  • Optimiser les dimensions des images : Les images ayant un poids pouvant être élevé prenez en considération l’endroit où celles-ci sont affichées et utilisez la dimension optimale. Si vous souhaitez proposer la possibilité de voir l’image d’une excellente qualité alors, ajoutez un lien à l’image en ciblant le fichier plus lourd. De même, indiquez les dimensions de l’image pour que les moteurs de recherche puissent mieux l’appréhender.
  • Créer une image « originale » : Ça peut paraître évident, mais reprendre une image qui existe déjà ne vous permettra de pas vous référencé avec. Google diversifie les images qu’il affiche dans sa SERP. Alors même si vous ne pouvez pas créer votre propre image, apportez-y une valeur ajoutée pour qu’elle puisse se distinguer de celle que Google a déjà indexée et référencée.
  • Utiliser des dimensions d’images « standard » : Afin d’afficher une liste « propre » de résultats, Google a tendance à mettre de côté celles qui ne seraient pas dans la norme.

Concernant les attributs title, name et longdesc de la balise img : Celles-ci ne semblent avoir aucun n’impacte sur le référencement naturel.

Mauvaises pratiques

  • Sur-optimiser le référencement : Ajouter par exemple trop de mots-clés ayant uniquement pour but de manipuler le référencement de l’image a pour effet de vous pénaliser.
  • Ne pas respecter les droits d’auteur : Cela vous pénalisera et votre image obtiendra un très mauvais classement ou désindexée.
  • Utiliser une image hébergée sur un autre site : Prenez pour réflexe de toujours héberger les images que vous souhaitez afficher sur votre site pour 2 raisons essentiellement :
    • Si l’image n’est plus disponible alors l’image de ne sera pas affiché dans votre contenu et cela vous pénalisera.
    • Une technique black hat pourrait être de fournir l’URL de l’image aux yeux des internautes, mais lorsque c’est un moteur de recherche qui affiche la page de renvoyer non pas l’image, mais l’indication que l’URL canonique de votre page est celle du site distant.
  • Afficher une image en utilisant du JavaScript : Même si Google interprète de mieux en mieux ce langage, pour le moment cela ne permettra pas le référencement de vos images.

Astuces

  • Trouver des mots-clés pour les images : Pour trouver des mots-clés pertinents à votre image et aider son référencement vous pouvez utiliser les tags proposés par Google pour recherche des images. Par exemple dans la SERP pour le mot-clé « plage paradisiaque », nous avions dans l’onglet ‘Tous » quelques Tags affichés « paysage », « voyage », « cuba », « ile » etc. Pour avoir la liste exhaustive, rendez-vous directement dans l’onglet « Images » et faites défiler les tags (tout en prenant en considération qu’ils sont triés par ordre d’importance pour les internautes et donc de visibilité)
  • Éviter certains mots-clés : N’utilisez pas de mots-clés filtrés par parental SafeSearch (contenu à caractère sexuel).
  • Créer une page dédiée à l’image : Pour optimiser au mieux le référencement d’une image vous pouvez consacrer des pages dédiées à chacune de vos images (en respectant les règles standard du SEO).
  • Utiliser le lazy loading : Pour optimiser le temps de chargement de vos pages, il est préférable de charger les images lorsque celles-ci entre la zone visible à l’écran. Ajoutez également les attributs de largeur et de hauteur aux images pour permettre d’éviter les changements de mise en page lorsque l’image arrive dans la zone visible.
  • Sortir du lot : Le taux de clic (Nombre de fois où l’image a été affichée / nombre de clics qu’elle a reçu) sur une image est un critère important pour le classement de celle-ci. Susciter le clic sur vos images permettra de la faire sortir du lot (plus facile à dire qu’à faire 😅)
  • Suivre le trafic généré par des images : Depuis 2017, il n’est plus possible depuis Google Analytics de suivre le trafic provenant de la source « images.google.com ». Il reste tout de même la possibilité de suivre une partie du trafic (Celle ayant effectuant sa recherche depuis l’onglet « image ».) avec la Google Search Console en sélectionnant comme type de recherche « image ». Retrouvez dans cet article 3 méthodes d’analyse du trafic provenant d’image.
  • Utiliser des sites ayant une forte autorité : Si votre objectif n’est pas d’obtenir du trafic sur votre site, mais simplement d’optimiser la visibilité de votre visuel, alors publié ceux-ci sur des sites ayant une forte autorité dans le domaine que vous ciblez.
  • Utiliser des contenus récents : Certaines typologies de requêtes (celles liées à l’actualité essentiellement) accordent davantage d’importance à la « fraîcheur » de l’image.  Ainsi il sera difficile de se maintenir dans le temps à une bonne position si vous êtes dans cette typologie de requête.

Auteur :
Dernière mise à jour : 16/12/2021


Principales sources d’informations

Menu de la formation 🧗

Formation SEO gratuite

Sous-chapitres
Optimisation SEO du crawl des moteurs de recherche
Optimisations SEO d’une page web
Optimisations SEO des images
Optimisations SEO des vidéos
Optimisations SEO pour le référencement local
Optimisations SEO d’un site e-commerce
Optimisations SEO de la version mobile d’un site web
Optimisations SEO des fichiers texte
Optimisations SEO des actualités
Optimisations SEO des podcasts

Chapitres
Qu’est-ce que le SEO ?
Comment fonctionne un moteur de recherche ?
Les optimisations pour les moteurs de recherche
Créer une stratégie SEO pour Google

◎ À lire
◈ En cours de lecture
◉ Lecture terminée

5/5 - (2 votes)